REACHSUMMIT

http://reachsummit.zeblog.com/

Caroline Letrange

Caroline Letrange Sanglez vos sacs pour partir avec moi sur les sommets de l'Himalaya et du Kilimandjaro ! Népal, Tibet, Inde, Bouthan, Mustang, Kilimandjaro ... destination les régions parmi les plus envoûtantes du monde !

Tous les Articles

Derniers Articles à lire !

Liens Photos

Everest Tibet
Everest - Tibet
-------------------
Kilimandjaro
Kilimandjaro - Afrique
-------------------
Cho Oyu
Cho Oyu & Co - Himalaya
-------------------
nepal trek
Pashupatinath - Népal
-------------------

Compteurs

Articles classés par Catégories

Fils RSS

Meteo/Weather

Click for Kathmandu, Nepal Forecast

Click for Kilimanjaro, Tanzania Forecast

Click for Lhasa, Tibet Forecast

Référencement

NEPAL : Vers la démocratie

Par Caroline Letrange :: 27/04/2007 à 20:09 :: Situation politique


Dans les années 50, à la mort du roi Tribhuvan, son fils, le roi Birendra monte sur le trône de d'un royaume longtemps fermé aux étrangers.


Le Népal s'ouvre alors doucement ce qui engendra un afflux de hippies dans les années 60, puis, plus tard, des randonneurs et des alpinistes. Dans les années 90, le pouvoir absolu des rois népalais commence à décliner avec l'arrivée d'un mouvement démocratique qui conteste le système de castes et remet en cause la royauté.

En 2001, la famille royale est massacrée à l'arme automatique par le prince héritier Dipendra qui tue son père, le roi Birendra, et une partie des membres de la famille royale avant de se donner la mort, selon la thèse officielle.

Gyanendra, le frère du défunt roi, prend alors le pouvoir, aboli toutes ses mesures libérales et instaure une dictature monarchique. S'en suit une rébellion maoïste par les armes. L'armée népalaise perd alors le contrôle des routes qui mènent vers les montagnes et les maoïstes, peu approvisionnés en armes, ne parviennent pas à devenir maîtres des principales villes. Une guerre entre maoistes et monarchie s'en suit où la population est la première victime : elle fera 13 000 morts.

Ces dernières années, le régime se durcit et en avril 2006, le régime multiplie les violations des droits de l'homme, l'emprisonnement des opposants politiques et le maintien en place des politiciens corrompus, ce qui a pour effet de déclencher d'immenses manifestations populaires. Le parlement se dissous et les partis d'opposition s'allient avec les maoïstes pour former l'alliance des Sept Partis. Le roi remet alors le pouvoir à une coalition démocratique.

Le 16 juin 2006, le chef des maoïstes, Prachanda entre dans Kathmandou et déclare renoncer à la lutte armée. Le nouveau Parlement tente de maintenir des liens avec la royauté, pour sauvegarder la monarchie et entamer un nouveau dialogue grâce à la mise en place d'une nouvelle constitution. Malgré les termes de "Révolution", employés durant le soulèvement populaire et l'alliance des partis politiques, le processus démocratique a pris forme de manière pacifique et les Népalais ont,  eux-même, pris l'initiative du dialogue.

Ainsi, le 9 août dernier, les maoïstes ont accepté de cantonner leurs soldats et leurs miliciens hors des villes alors que les soldats de l'armée népalaise resteraient dans les casernes.

Pour le roi, qui a perdu une grande partie de ses pouvoirs, il aurait sa place dans la nouvelle Constitution, prélude à un nouveau régime démocratique ; le pays est en bonne voie pour réaliser cet objectif.

Mises à jour régulière grâce au Blog de REACHSUMMIT

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://reachsummit.zeblog.com/trackback.php?e_id=218999
Copyright © REACHSUMMIT - Blog créé avec ZeBlog