REACHSUMMIT

http://reachsummit.zeblog.com/

Caroline Letrange

Caroline Letrange Sanglez vos sacs pour partir avec moi sur les sommets de l'Himalaya et du Kilimandjaro ! Népal, Tibet, Inde, Bouthan, Mustang, Kilimandjaro ... destination les régions parmi les plus envoûtantes du monde !

Tous les Articles

Derniers Articles à lire !

Liens Photos

Everest Tibet
Everest - Tibet
-------------------
Kilimandjaro
Kilimandjaro - Afrique
-------------------
Cho Oyu
Cho Oyu & Co - Himalaya
-------------------
nepal trek
Pashupatinath - Népal
-------------------

Compteurs

Articles classés par Catégories

Fils RSS

Meteo/Weather

Click for Kathmandu, Nepal Forecast

Click for Kilimanjaro, Tanzania Forecast

Click for Lhasa, Tibet Forecast

Référencement

NEPAL : Fête de Tihar

Par Caroline Letrange :: 27/04/2007 à 21:12 :: Vie quotidienne
Initialement poste par Caroline Letrange le 22/10/2006

Tihar, La fête des Lumières !!
La deuxième fête la plus célébrée au Népal, après Dashain, durant 5 jours, c'est la célébration au monde des morts. Toutes les devantures de magasins, de restaurants, de maisons, d'hotels ... sont couverts de guirlandes multicolores de lumières, de fleurs et de bougies.

A l'origine c'est une fête hindoue mais ses rites sont suivis par d'autres religions. Cette fête est dédiée essentiellement à Laxmi, la déesse de la richesse et femme du Dieu Vishnou. A chaque jour est lié un rituel spécifique :

- 1er jour : Célébration du culte du corbeau, messager de Yama, seigneur du monde souterrain, lié au monde des morts dans la mythologie indienne. Des offrandes à sont ainsi proposées tôt le matin pour satisfaire le messager du dieu et éloigner la mort de chaque maison. C'est Kukhur Tihar.


- 2eme jour : Célébration du culte du chien, gardien de la porte des ténèbres et de la maison de Yama. Les chiens reçoivent une Tika rouge sur le front et une guilande d'œillets autour du cou. Tous les chiens, même les plus rachitiques, sont affublés de ces guirlandes. C'est aussi parce que, dans les différentes réincarnations, la vie est sensée commencer par celle du singe et se terminer par celle du chien. C'est Gaï Tihar.

- 3eme jour : Célébration du culte à la déesse Laxmi, mère nourricière (grâce à son lait), et à l'animal qui l'incarne, la vache. Toutes les vaches reçoivent donc des guirlandes de fleurs et une ficelle pour, le jour de la mort, conduire le défunt sans encombres. Dans les maisons des autels sont dressés et différentes offrandes (argent , encens, nourriture ...) sont offertes à la déesse. Devant les maisons, des chemins sont tracés et ornés de petites bougies et de pétales de fleurs pour guider la déesse vers l'autel lors de sa venue pour qu'elle apporte la richesse. Le soir venu, elle chevauche un hibou pour faire le tour du monde et voir comment les hommes la révère.


A partir du 3eme jour, de petits groupes d'enfants ou d'adolescents déambulent dans les rues, de maisons en maisons ou de magasins en magasins dans Kathmandou, et chantent la rengaine du Tihar, petits couplets répétitifs sensés délivrer les bons auspices à l'occupant du lieu, et attendent en retour de petits cadeaux ou un peu d'argent.

- 4eme jour : Célébration du culte du buffle, l'animal le plus utilisé dans les campagnes. L’agriculture étant l'activité prépondérante au Népal, ce jour permet de vénérer cet animal indispensable aux travaux des champs. Le buffle étant également le «véhicule» de Khrisna (chaque dieu ayant un véhicule, c'est à dire un moyen de transport pour se déplacer), son culte est donc célébré et, ce jour particulier, ses excréments sont considérés comme sacrés. Des pujas sont alors faites sur tout le matériel agricole pour attirer les bons auspices. C'est Mha puja, la puja pour soi-même qui commémore le début de l’année chez les Newar, le plus grand groupe éthique au Népal.

- 5eme jour : Puja rituelle qui soeurs envers leurs frères. C'est le moment le plus attendu par toutes les familles. Ainsi les sœurs marquent un cercle autour des frères assis devant elles, leur verse un peu d’huile sur les cheveux puis leur appose sur leur front la tika de 7 couleurs et leur passe un collier de fleurs fraîches. En retour, les frères leurs font des offrandes de friandises et offrent un peu d'argent. Ce rituel est réalisé en référence à la légende qui raconte la visite de Yama à sa sœur Yamouna qui l'accueilli avec une tika sur le front. C'est Bhai tika.

Mardi 24 octobre est le grand jour marquant la fin de Tihar. Depuis quelques jours, Kathmandou s'est illuminé de 1000 couleurs, de bougies et s'est orné de guirlandes de fleurs. Les enfants passent de magasins en magasins, des dances improvisées se déroulent dans les échopes qui restent ouvertes jusque tard. Des pétards claquent une bonne partie de la journée et la bonne humeur est de mise durant cette fête. Kathamndou se vide un peu de ses locaux qui profitent de cette fête pour retourner dans leurs familles célébrer Bhai Tika tous ensemble. Les départs vers la campagne sont nombreux et beaucoup de magasins resteront fermés toute la journée de mardi.

Pour commencer les festivités, un concert géant de musique techno a été organisé à Trivedi Marg (en face de Fire and Ice ; les alpinistes en quête de pizzas après leurs expés seront de quoi je parle). Toute la rue a été investie par une bonne partie de la jeunesse népalaise et par quelques touristes. Jusque tard dans la nuit, des marchands ambulants ont préparés des Momos

Ambiance joyeuse. Artistes et DJ locaux se sont produits sur scène en mixant musique népalaise, fusion et techno bien occidentale : un vrai cocktail détonnant et très apprécié. Une très bonne soirée pleine de bonne humeur !

Découvrez tous nos voyages, treks et festivals sur REACHSUMMIT


Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://reachsummit.zeblog.com/trackback.php?e_id=219033
Copyright © REACHSUMMIT - Blog créé avec ZeBlog