REACHSUMMIT

http://reachsummit.zeblog.com/

Caroline Letrange

Caroline Letrange Sanglez vos sacs pour partir avec moi sur les sommets de l'Himalaya et du Kilimandjaro ! Népal, Tibet, Inde, Bouthan, Mustang, Kilimandjaro ... destination les régions parmi les plus envoûtantes du monde !

Tous les Articles

Derniers Articles à lire !

Liens Photos

Everest Tibet
Everest - Tibet
-------------------
Kilimandjaro
Kilimandjaro - Afrique
-------------------
Cho Oyu
Cho Oyu & Co - Himalaya
-------------------
nepal trek
Pashupatinath - Népal
-------------------

Compteurs

Articles classés par Catégories

Fils RSS

Meteo/Weather

Click for Kathmandu, Nepal Forecast

Click for Kilimanjaro, Tanzania Forecast

Click for Lhasa, Tibet Forecast

Référencement

NEPAL : Patan ville antique

Par Caroline Letrange :: 27/04/2007 à 2:45 :: Visites culturelles
Initialement déposé par Caroline Letrange le 20/11/2006

Patan, la ville royale !


Au sud de kathmandou, à environ 6 km du centre, Patan est une ancienne ville royale construite au sud de la rivière Bagmati. L'ancienne cité prend également le nom Lalitpur, la Cité de la Beauté ou encore, La ville aux toits dorés et pour ses habitants, Lalita Patan, la ville magnifique.

Mais vous pourrez trouver d'excellentes descriptions de Patan, dans tous les bons bouquins d'histoire ou les bons guides touristiques (autre que le guide du nanar, bien sûr) pour compléter votre culture générale.

Alors de quoi vais-parler me direz-vous ? Et bien, je vais tenter de « croquer » Patan aux travers de petites histoires et anecdotes. Plus sympa et moins rébarbatif, non ?

Petit rappel toutefois pour ne pas paraître complétement « inculturé ». Patan est un foisonnement de temples et de stupas bouddhiques érigés autour du palais royal. Les très nombreux et anciens stupas bouddhiques font de Patan la plus ancienne cité bouddhique au monde. La ville a connu son apogé entre le 16eme et le 18eme siècle et devient un centre artistique important, mettant en évidence l'artisanat Newari. La palais principal, détruit en partie lors du tremblement de terre de 1934, et reconstruit depuis lors, est composé de 3 cours principales et la porte dorée, menant aux cours, est gardée par 2 imposants lions de pierres.

Et là commencent les petites anecdotes (laissées à votre appréciation) :

Dans la cour principale du palais, appelée Mulk Chowk et construite en 1868, tous les ans, lors de Dashain, est organisé le sacrifice des 108 animaux ; normalement 108 par jour pendant environ 10 jours, mais cette fréquence dans le nombre de sacrifices est, semble t-il, de moins en moins respectée.

Pourquoi un tel sacrifice et surtout pourquoi 108 ? Ce sacrifice est effectué en l'honneur de Kali et ce dieu a, à lui seul 108 incarnations, donc ce sont 108 animaux, incarnations de Kali, qui seront sacrifiés.

Les animaux sont décapités d'un seul coup de hâche. Si le bourreau manque son coup et ne tranche pas la tête en une seule fois, il est supposé ne jamais pouvoir atteindre le nirvana. Il est donc primordial d'avoir un bon coup de sabre ou de hâche incisif. Le sang des animaux est alors aspergé sur les murs autour du temple dédié au dieu. Gardant la porte du temple, deux représentations de dieux : Ganga, reposant sur une tortue et Yamuna, les pieds sur un crocodile sacré. Ganga represente le Gange, le fleuve sacré et Yamuna est la soeur du Dieu des enfers.

Face au Palais, une colonne de pierre est surmontée par la représenation du roi Yoganerendra Malla. Son corps est comme protégé par un cobra se dressant sur son corps et, sur sa tête, repose un oiseau. La légende raconte que le roi est considéré comme étant toujours vivant et lorsque l'oiseau prendra son envol vers le palais, le roi sera considéré comme mort. Alors la fin du monde commencera.

A cet instant précis, les éléphants colossaux qui gardent l'entrée du temple de Vishwanath, terminant toute une rangée de temples de styles divers, sortiront de leurs gangues de pierre pour aller s'abreuver dans la fontaine Manga Hiti située en face du temple. A cet instant précis, le monde disparaitra !

La fontaine comprend trois becs verseurs en pierre représentant des têtes de crocodile. La fontaine qui reçoit ses eaux directement de l'himalaya sans passer par le système de distribution d'eau urbain est sensée délivrer une eau pure et sacrée. Il parait qu'elle peut être bue sans danger ; je vous avoue que je n'ai pas eu le courage de tester la véracité de cette prétendue pureté, mon estomac s'étant manifesté par quelques crampes à l'idée de tester cet empyrée liquide !

Le temple de Char Narayan, facilement reconnaissable grâce au Geruda, le véhicule de Vishnu* qui lui fait face, est étonnant car il a été édifié d'un seul tenant dans la pierre.

*Chaque dieu possède un véhicule, sorte de moyen de transport, pour se déplacer. On reconnait souvent le dieu vénéré en se référant à son véhicule. Geruda est un véhicule mi-homme, mi-oiseau.

Le temple de Krishna Mandir est décoré de représentations à connotation sexuelles. Dans les temps anciens, les mariages étant célébrés par des couples très jeunes, l'apprentissage de la sexualité se faisait par l'intermédiaire des représentations ornementales de ces temples. Les représenations commencent toujours par une posture animale : un lion avec une femme, afin de mettre en avant l'imitation de la nature dans la  representation de la sexualité. Les autres postures s'effectuant entre hommes et femmes.

Krishna est considéré comme le dieu de l'amour. C'est un dieu que j'aurais tendance à qualifier de chanceux ou de très performant car il possède 108 femmes et, avis aux Don Juan, 16 000 petites amies !!

Dans la tradition, ce dieu est vénéré comme le dieu du travail ... car il est très occupé avec ses nombreuses conquêtes féminines !

Découvrez nos voyages dans la vallée de Kathmandou et ses sites historiques pour une plongée dans l'histoire du Népal

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://reachsummit.zeblog.com/trackback.php?e_id=219129
Copyright © REACHSUMMIT - Blog créé avec ZeBlog