REACHSUMMIT

http://reachsummit.zeblog.com/

Caroline Letrange

Caroline Letrange Sanglez vos sacs pour partir avec moi sur les sommets de l'Himalaya et du Kilimandjaro ! Népal, Tibet, Inde, Bouthan, Mustang, Kilimandjaro ... destination les régions parmi les plus envoûtantes du monde !

Tous les Articles

Derniers Articles à lire !

Liens Photos

Everest Tibet
Everest - Tibet
-------------------
Kilimandjaro
Kilimandjaro - Afrique
-------------------
Cho Oyu
Cho Oyu & Co - Himalaya
-------------------
nepal trek
Pashupatinath - Népal
-------------------

Compteurs

Articles classés par Catégories

Fils RSS

Meteo/Weather

Click for Kathmandu, Nepal Forecast

Click for Kilimanjaro, Tanzania Forecast

Click for Lhasa, Tibet Forecast

Référencement

NEPAL : Un peu de géographie

Par Caroline Letrange :: 26/04/2007 à 19:58 :: Situation politique
(déposé Par Caroline Letrange :: 07/09/2006)

Le Népal est un pays de 28 millions d'habitants longeant l'immense chaîne de l'himalaya au Nord sur plus de 800 km de long.

Ses fontières cotoient celles du Tibet au Nord (région autonome faisant partie intégrante de la Chine depuis 1953) et de l'Inde au Sud. Le pays large à peine large de 150 km n'a aucun débouché sur la mer et reste dépendant de l'Inde pour les échanges commerciaux. Le climat est relativement chaud en été mais peut être très froid en hiver, spécialement dans la région Nord en se rapporchant de la chaîne himalayenne et subtropical en descendant vers les frontières sud.

Le pays comprend 8 des plus hauts sommets de la planète, dont l'Everest, 8850m d'altitude (Sagarmatha en népalais), ce qui en fait une région très prisée par les alpinistes et trekkeurs du monde entier.

D'ouest en Est le pays est divisé en 14 zones administratives, les anchal : Mahakali, Seti, Bheri, Rapti, Karnali, Dhawalagiri, Limbini, Gandaki, Narayani, Bagmati, Janakpur, Sagarmatha, Koshi et Mechi et du Nord au Sud, le Népal se découpe en 5 zones géographiques qui suivent l'élévation des reliefs : du Sud vers le Nord, le Téraï, le Siwalik, le Mahabharata Lekh, le plateau népalais, et la partie himalayenne. Ainsi, la majorité de la population se trouve regroupée essentiellement sur le plateau népalais et dans les régions Sud.

La pays est majoritairement composé d'Hindou à 80.6% puis viennent les Bouddhistes 10.7%, les Musulmans 4.2%, les Kirant 3.6%, religion propre qui oscille entre le Bouddhisme et l'Hindouisme, et enfin les autres religions à 0.9%

Découvrez le Népal grâce à des treks sur mesure,
Connectez-vous sur REACHSUMMIT

NEPAL : Vers la démocratie

Par Caroline Letrange :: 27/04/2007 à 20:09 :: Situation politique


Dans les années 50, à la mort du roi Tribhuvan, son fils, le roi Birendra monte sur le trône de d'un royaume longtemps fermé aux étrangers.


Le Népal s'ouvre alors doucement ce qui engendra un afflux de hippies dans les années 60, puis, plus tard, des randonneurs et des alpinistes. Dans les années 90, le pouvoir absolu des rois népalais commence à décliner avec l'arrivée d'un mouvement démocratique qui conteste le système de castes et remet en cause la royauté.

En 2001, la famille royale est massacrée à l'arme automatique par le prince héritier Dipendra qui tue son père, le roi Birendra, et une partie des membres de la famille royale avant de se donner la mort, selon la thèse officielle.

Gyanendra, le frère du défunt roi, prend alors le pouvoir, aboli toutes ses mesures libérales et instaure une dictature monarchique. S'en suit une rébellion maoïste par les armes. L'armée népalaise perd alors le contrôle des routes qui mènent vers les montagnes et les maoïstes, peu approvisionnés en armes, ne parviennent pas à devenir maîtres des principales villes. Une guerre entre maoistes et monarchie s'en suit où la population est la première victime : elle fera 13 000 morts.

Ces dernières années, le régime se durcit et en avril 2006, le régime multiplie les violations des droits de l'homme, l'emprisonnement des opposants politiques et le maintien en place des politiciens corrompus, ce qui a pour effet de déclencher d'immenses manifestations populaires. Le parlement se dissous et les partis d'opposition s'allient avec les maoïstes pour former l'alliance des Sept Partis. Le roi remet alors le pouvoir à une coalition démocratique.

Le 16 juin 2006, le chef des maoïstes, Prachanda entre dans Kathmandou et déclare renoncer à la lutte armée. Le nouveau Parlement tente de maintenir des liens avec la royauté, pour sauvegarder la monarchie et entamer un nouveau dialogue grâce à la mise en place d'une nouvelle constitution. Malgré les termes de "Révolution", employés durant le soulèvement populaire et l'alliance des partis politiques, le processus démocratique a pris forme de manière pacifique et les Népalais ont,  eux-même, pris l'initiative du dialogue.

Ainsi, le 9 août dernier, les maoïstes ont accepté de cantonner leurs soldats et leurs miliciens hors des villes alors que les soldats de l'armée népalaise resteraient dans les casernes.

Pour le roi, qui a perdu une grande partie de ses pouvoirs, il aurait sa place dans la nouvelle Constitution, prélude à un nouveau régime démocratique ; le pays est en bonne voie pour réaliser cet objectif.

Mises à jour régulière grâce au Blog de REACHSUMMIT

NEPAL : Accord de paix !

Par Caroline Letrange :: 27/04/2007 à 20:10 :: Situation politique
(déposé Par Caroline Letrange :: 10/2006)

la paix enfin retrouvée !!

L' alliance des 7 partis (SPA, Seven Parti Alliance) ainsi que les Maoistes (CPN) ont signé, mardi à minuit, un accord historique mettant fin a un conflit de plus de 10 ans et permet de restaurer la paix à travers 6 points majeurs.

Selon l'accord, signé au terme de 14 heures d'âpres négociations entre les deux protagonistes, le SPA et les Maoistes, les protagonistes sont tombés d'accord sur un accord de paix qui sera définitivement signé le 16 novembre prochain. Tous les combattants Maoistes seront cantonnés dans 7 zones dès le 21 novembre prochain ; Ansi, les Maoistes seront répartis dans les districts de Ilam, Sindhuli, Kavre, Palpa Rolpa Surkhet et Kailali. Toutes tes armes détenues par les Maoistes seront enfermées et resteront sous le controle des Nations Unies et des deux camps partis aux négociations. Un nombre égal d'armes appartenant à l'armée sera également mis sous scellé. Le controle de ces armes sera sous la responsablité des Maoistes, des Nations-Unis et du gouvernement.


L'accord prévoit une législature intérimaire constituée de 330 membres comprenant tous les membres de la chambre des represenants et de l'assemblée nationale excepté ceux initialement nommés par le roi qui resteront membre de la législature intérimaire.

Une constitution par intérim sera annoncée dès le 26 novembre prochain et la chambre des représentants et l'assemblée nationale seront dissoud dès que la nouvelle chambre aura annoncé la législature et la constitution intérimaire. Tous les membres du gouvernement et des courts dirigées par les Maoistes seront eux aussi dissoud. Le gouvernement intérimaire sera mis en place dès le 1er décembre prochain.

Selon l'accord, la premiere réunion de l'assemblée constituante aura lieu durant la seconde semaine de juin 2007 et décidera du futur de la monarchie. Le sort du roi sera décidé par la majorité de l'assemblée réunie. Le roi n'aura plus d'intérêt dans les affaires de l'état et les biens de la famille royale seront nationalisés et convertis en trust afin d'être régi par le gouvernement.

L'assemblée constituante comprendra 425 membres dans laquelle un systeme électoral mixte sera établi. 16 autres membres seront nommés par le conseil des ministres. Désormais, tous les nepalais pourront, dès leur 18 ans, être en mesure de voter à l'élection de l'assemblée constituante. Il sera également créé une court constitutionnelle qui sera en charge de pallier à toutes les difficultés qui pourraient survenir lors de la création de la nouvelle constitution. L'assemblée des élus sera sous la surveillance des Nations-Unies selon les termes de l'accord signé mardi dernier.

Les membres du conseil constitutionnel seront élus par les chefs du conseil constitutionnel qui regroupe le premier ministre, le chef de la justice, et le porte parole intérimaire des nouveaux membres de la légilature intérimaire. Les différents corps locaux constitués seront dirigés, selon les accords, entre le SPA et les Maoistes. Il a également été déclaré que le probleme des certificats de citoyenneté sera résolu avant l'élection de l'assemblée constituante. Une commission sera également formée afin de prendre en charge la reconstruction de l'état et la restauration de l'unité nationale sans discrimination de classe, d'ethnie ou de religion. L'accord prévoit également une compensation pour toute les personnes ayant souffert du conflit (prises en compte des familles des personnes tuées ou déplacées). Une commission «vérité et reconciliation» sera également créée pour tracer la voie de la réconcialiation nationale au sein de la société.

L'accord a été signé par le leader du SPA et le chef des Maoistes, Prachanda.

Le premier ministre Koirala a déclaré, ce jeudi, «qu'aucune des parties n'avait perdu d'intérêts dans la signature de cet accord et que les nouveaux accords marquaient la victoire du peuple ». Il s'est également déclaré satisfait des efforts politiques entrepris par les Maoistes pour aboutir a un accord définitif. Pour le premier ministre, « la voix des armes nous a mené à l'impasse » et il en profité pour remercier l'ensemble des partis pour leur contribution dans l'aboutissement d'un accord national. Le chef des Maoistes, Prachanda, a lui déclaré que la signature des 6 points d'accord avec l'alliance des 7 partis était « le plus grand événement qu'est jamais connu le Népal lors de son histoire moderne ».

Il a également déclaré qu'il souhaitait la mise en place, dans le futur, d'une république démocratique et qu'il ne reconnaitrait pas le roi comme chef de l'etat.



Retrouvez tous nos treks dès maintenant. Voir l'ensemble de nos treks et ascensions au Népal, Tibet, Ladhak, Pakistan et Bhoutan

NEPAL : Permis de trek

Par Caroline Letrange :: 01/06/2007 à 23:09 :: Situation politique

Need translation ? get here !

Le premier ministre Koirala et le secrétaire d'état Américain pour la démocratie et les droits de l'homme, Monsieur Lowenkron, se sont rencontrés aujourd'hui et ont aprouvé la décision des huit parties de fixer une nouvelle date pour les prochaines élections de l'Assemblée Constituante qui devaient avoir lieu en ce moment. Normalement, les élections devraient se tenir lors de la troisième semaine de novembre.


Lowenkron a toutefois demandé à ce que l'unité au sein des partis politiques soit maintenu afin de faire face à la transition politique qui s'annonce. Il est certainement probable qu'un accord sera trouvé avant les élections concernant le sort de la monarchie et des pouvoirs que devrait concerver le roi. Les maoistes quand à eux réclament toujours l'établissement immédiat d'une république.

Au sujet de du TRC et du permis de trek qui avait été instauré en octobre 2006 : son application était resté un peu flottante depuis début 2007. Mais le TAAN a réclamé la réinstauration du permis de trek et d'ascension auprès du Ministre du Tourisme. Ce permis ne permet plus au trekkeurs voyageant seuls ou en groupes non accompagnés de se rendre dans certaines régions du Népal sans être affiliés à une agence qui fournissait l'intendance.

La situation, bien qu'encore assez floue, tend toutefois vers une application de ce fameux permis. Je n'ai pas plus d'information à ce sujet. Les semaines à venir en diront plus pour la reprise de la saison de trek à partir de septembre 2007.

Heureusement, ce permis n'empêche pas les trekkeurs de ce rendre au Népal et d'organiser leur trek ; ces mesures visent à réglementer le tourisme et à encadrer les touristes qui se rendent dans la région. N'hésitez pas à me poser vos questions pour en savoir plus.

Situation politique régulièrement mise à jour grâce à www.reachsummit.com


NEPAL : Treks et politique

Par Caroline Letrange :: 09/11/2007 à 11:35 :: Situation politique

Les plus beaux itinéraires du Népal face à la situation politique !

Cette année à été particulièrement fructueuse en ce qui concerne le tourisme. L'afflux des touristes ne cesse de croître et toutes les nationalités sont maintenant représentées. L'affluence est telle qu'il est impossible de prendre de nouveaux billets d'avion pour cette destination avant plusieurs mois et changer son billet lorsque l'on est sur Kathmandou est mission impossible !



REACH SUMMIT vous assite sur les itinéraires de treks et vous renseigne sur la situation politique pour votre sécurité.

La saison se poursuit et va doucement glisser jusque décembre avant de reprendre fin mars. La situation politique est pourtant toujours en phase de flottement. Les élections qui devaient avoir lieu le 22 novembre dernier ont été reportées. Les Maoistes ont quittés l'alliance des 7 partis et font pression sur le gouvernement pour accélerer la chute du roi et instaurer de suite une république : c'est oublier que la démocratie se fait par les urnes ! Cette attitude réactionnaire des cadres du pouvoir a jeté le discrédit sur le mouvement qui avait connu une extraordinaire élan populaire en 2006.


Sur les itinéraires de treks, les membres des YCM (young communist mouvement) ont repris l'extorsion des touristes en leur demandant des « donations ». Ce mouvement en « electron libre » profite de cette distance avec les têtes pensantes pour reprendre leurs activités illégales. En 2006, les Maoistes avaient acceptés de cesser les demandes de « donations » afin de bénéficier d'une crédibilité et d'une présence au sein du pouvoir. Pour la population locale, la pression est également perceptible : donation forcée, enlèvement et assasinats de journalistes népalais.


La taxe du TCR qui avaient été imposée par le gouvernement l'année dernière a toutefois été supprimée. Mais il est recommandé, vue la situation politique, de prendre un guide, même sur les treks classés « traditionnels ».


Malgré tout, ce pays est en bonne voie pour une stabilisation. De nouvelles élections sont prévues pour Avril 2008 et devraient apporter de nouvelles dispositions dans la mise en place d'un nouveau pouvoir. L'inde et la Chine, les grands voisins, ont également leur place sur l'échiquier. La situation générale est dans la voie de la démocratie et de l'instauration d'un nouveau pouvoir. Le premier Ministre, figure politique du pays, mène depuis 2006 le pays dans la bonne direction.


CHATTEZ avec Caroline Letrange via Skype pour partager vos impressions de voyage et réserver votre prochain itinéraire. Entrez l'adresse contact@reachsummit.com dans vos contacts !!

Nous sommes proches de vous pour vous conseiller !




NEPAL : Un Maoiste comme PM

Par Caroline Letrange :: 16/08/2008 à 18:44 :: Situation politique

----------------------------
www.reachsummit.com > créateur de voyages
----------------------------

L'ancien leader des rebels maoistes, élu comme premier ministre de la nouvelle République Fédérale Démocratique du Népal.

Le chef de fil du Parti CPN-maoist Pushpa Kamal Dahal 'Prachanda' est devenu aujourdhui le premier Premier Ministre de la jeune république du Népal après la session législative de l'assemblée Constituante qui l'a élu à la tête  du gouvernement avec une majorité des deux tiers.

L'ancien chef des rebel a ainsi obtenu 464 voix contre 113 pour son rival, Sher Bahadur Deuba. Le premier ministre par intérim, Girija Prasad Koirala ainsi que la grade majorité des principaux chefs de partis ont félicité le nouveau premier ministre nouvellement élu. Les membres de l'assemblée constituante ont émis l'espoir que le pays puisse dorénavent faire un nouveau pas vers une paix durable et rédiger la nouvelle constitution sous le mandat de Prachanda.


Tous espère également que le nouveau premier ministre respectera les points (les 7 points) précédemment négociés avec l'ensemble des partis en juin dernier pour le bien être du pays. Le parti maoiste a obtenu au fur et à mesure des mois l'assentiment de la population et l'éviction du parti maoiste de la vie politique aurait érodé la confiance que les Népalais avaient mis dans le processus électoral en cours.  Mais le Leader Maoiste a su réunir autour de lui une alliance composée des principaux partis et surtour gagner le coeur de la population. De plus, cette nouvelle élection permet au pays d'avancer vers un nouvel avenir, de poser les bases d'une nouvelle constitution et d'éviter un enlisement politique.

Prachanda a dès lors décidé le désarmement des milices maoistes qui sévissaient encore dans le pays, de démenteler tous les structures militaires et para-militaires liées au parti maoiste et de restructurer le pays. Chacun exprime l'espoir que le nouveau gouvernement respectera les souhaits de la population en quête de paix et de renouveau.

L'équipe Reach Summit se prépare à vous accueillir depuis Kathmandu pour la nouvelle saison de trek au Népal et dans la région des himalayas.

Retrouver nos voyages sur notre site internet
www.reachsummit.com

Copyright © REACHSUMMIT - Blog créé avec ZeBlog