REACHSUMMIT

http://reachsummit.zeblog.com/

Caroline Letrange

Caroline Letrange Sanglez vos sacs pour partir avec moi sur les sommets de l'Himalaya et du Kilimandjaro ! Népal, Tibet, Inde, Bouthan, Mustang, Kilimandjaro ... destination les régions parmi les plus envoûtantes du monde !

Tous les Articles

Derniers Articles à lire !

Liens Photos

Everest Tibet
Everest - Tibet
-------------------
Kilimandjaro
Kilimandjaro - Afrique
-------------------
Cho Oyu
Cho Oyu & Co - Himalaya
-------------------
nepal trek
Pashupatinath - Népal
-------------------

Compteurs

Articles classés par Catégories

Fils RSS

Meteo/Weather

Click for Kathmandu, Nepal Forecast

Click for Kilimanjaro, Tanzania Forecast

Click for Lhasa, Tibet Forecast

Référencement

NEPAL : Manif et déchets !

Par Caroline Letrange :: 27/04/2007 à 20:12 :: Vie quotidienne
(déposé Par Caroline Letrange :: 10/2006)

Les changements politiques qui s'annoncent et qui vont, semble t-il, dans le bon sens, causent toutefois quelques petits désagréments sans gravité.

Ainsi, les grèves, pour faire avancer certaines revendications, sont de plus en plus fréquentes. A Thamel, en plein centre ville, cela fait 5 jours que les déchets n'ont pas été ramassés. Avec la chaleur, l'odeur est parfois intenable. Alors entre temps, les déchets sont brûlés, ce qui créé de gros nuages gris au milieu de la pollution automobile ... Aujourd'hui, c'était le bulldozer qui prenait le relais !

Pour la situation politique, les maoistes devraient être considérés comme le 8eme parti politique en place avant les prochaines élections en 2007. Leurs revendications sont en cours de discussion et, avec le temps, arrivent à être acceptées. Sur les parcours de trek, on croise encore des maoistes qui vous demandent de l'argent (entre 200 et 2500 roupies, de 2 à 25 euros grosso modo).

Le pays retrouve toutefois un peu de séreinité car il n'y a pas eu de couvre-feu depuis plus d'un an, de plus, les maoistes sont en train d'être "légalisés" et  le dépot des armes semble être en bonne voie ; en tout cas, leur crédibilité politique leur impose de ne plus être considérés comme des rebelles, mais comme une force politique à part entière.

Thamel se rempli progressivement de touristes de toutes nationalités et les rues sont pleines de trekkeurs qui déferlent par groupes entiers !! Bonne chose pour l'économie de ce pays qui mérite de s'en sortir.

Les réservations pour les treks sont ouvertes pour 2008 et 2009, merci de contacter nos équiques



NEPAL : Fête de Tihar

Par Caroline Letrange :: 27/04/2007 à 21:12 :: Vie quotidienne
Initialement poste par Caroline Letrange le 22/10/2006

Tihar, La fête des Lumières !!
La deuxième fête la plus célébrée au Népal, après Dashain, durant 5 jours, c'est la célébration au monde des morts. Toutes les devantures de magasins, de restaurants, de maisons, d'hotels ... sont couverts de guirlandes multicolores de lumières, de fleurs et de bougies.

A l'origine c'est une fête hindoue mais ses rites sont suivis par d'autres religions. Cette fête est dédiée essentiellement à Laxmi, la déesse de la richesse et femme du Dieu Vishnou. A chaque jour est lié un rituel spécifique :

- 1er jour : Célébration du culte du corbeau, messager de Yama, seigneur du monde souterrain, lié au monde des morts dans la mythologie indienne. Des offrandes à sont ainsi proposées tôt le matin pour satisfaire le messager du dieu et éloigner la mort de chaque maison. C'est Kukhur Tihar.


- 2eme jour : Célébration du culte du chien, gardien de la porte des ténèbres et de la maison de Yama. Les chiens reçoivent une Tika rouge sur le front et une guilande d'œillets autour du cou. Tous les chiens, même les plus rachitiques, sont affublés de ces guirlandes. C'est aussi parce que, dans les différentes réincarnations, la vie est sensée commencer par celle du singe et se terminer par celle du chien. C'est Gaï Tihar.

- 3eme jour : Célébration du culte à la déesse Laxmi, mère nourricière (grâce à son lait), et à l'animal qui l'incarne, la vache. Toutes les vaches reçoivent donc des guirlandes de fleurs et une ficelle pour, le jour de la mort, conduire le défunt sans encombres. Dans les maisons des autels sont dressés et différentes offrandes (argent , encens, nourriture ...) sont offertes à la déesse. Devant les maisons, des chemins sont tracés et ornés de petites bougies et de pétales de fleurs pour guider la déesse vers l'autel lors de sa venue pour qu'elle apporte la richesse. Le soir venu, elle chevauche un hibou pour faire le tour du monde et voir comment les hommes la révère.


A partir du 3eme jour, de petits groupes d'enfants ou d'adolescents déambulent dans les rues, de maisons en maisons ou de magasins en magasins dans Kathmandou, et chantent la rengaine du Tihar, petits couplets répétitifs sensés délivrer les bons auspices à l'occupant du lieu, et attendent en retour de petits cadeaux ou un peu d'argent.

- 4eme jour : Célébration du culte du buffle, l'animal le plus utilisé dans les campagnes. L’agriculture étant l'activité prépondérante au Népal, ce jour permet de vénérer cet animal indispensable aux travaux des champs. Le buffle étant également le «véhicule» de Khrisna (chaque dieu ayant un véhicule, c'est à dire un moyen de transport pour se déplacer), son culte est donc célébré et, ce jour particulier, ses excréments sont considérés comme sacrés. Des pujas sont alors faites sur tout le matériel agricole pour attirer les bons auspices. C'est Mha puja, la puja pour soi-même qui commémore le début de l’année chez les Newar, le plus grand groupe éthique au Népal.

- 5eme jour : Puja rituelle qui soeurs envers leurs frères. C'est le moment le plus attendu par toutes les familles. Ainsi les sœurs marquent un cercle autour des frères assis devant elles, leur verse un peu d’huile sur les cheveux puis leur appose sur leur front la tika de 7 couleurs et leur passe un collier de fleurs fraîches. En retour, les frères leurs font des offrandes de friandises et offrent un peu d'argent. Ce rituel est réalisé en référence à la légende qui raconte la visite de Yama à sa sœur Yamouna qui l'accueilli avec une tika sur le front. C'est Bhai tika.

Mardi 24 octobre est le grand jour marquant la fin de Tihar. Depuis quelques jours, Kathmandou s'est illuminé de 1000 couleurs, de bougies et s'est orné de guirlandes de fleurs. Les enfants passent de magasins en magasins, des dances improvisées se déroulent dans les échopes qui restent ouvertes jusque tard. Des pétards claquent une bonne partie de la journée et la bonne humeur est de mise durant cette fête. Kathamndou se vide un peu de ses locaux qui profitent de cette fête pour retourner dans leurs familles célébrer Bhai Tika tous ensemble. Les départs vers la campagne sont nombreux et beaucoup de magasins resteront fermés toute la journée de mardi.

Pour commencer les festivités, un concert géant de musique techno a été organisé à Trivedi Marg (en face de Fire and Ice ; les alpinistes en quête de pizzas après leurs expés seront de quoi je parle). Toute la rue a été investie par une bonne partie de la jeunesse népalaise et par quelques touristes. Jusque tard dans la nuit, des marchands ambulants ont préparés des Momos

Ambiance joyeuse. Artistes et DJ locaux se sont produits sur scène en mixant musique népalaise, fusion et techno bien occidentale : un vrai cocktail détonnant et très apprécié. Une très bonne soirée pleine de bonne humeur !

Découvrez tous nos voyages, treks et festivals sur REACHSUMMIT


NEPAL : Waouh les transports !

Par Caroline Letrange :: 08/05/2007 à 3:27 :: Vie quotidienne
Ah se véhiculer à Kathmandou, faut prendre le pli !!

Plusieurs options sont envsageables en fonction de votre témérité et du niveau de confort requis. Pour faire simple, vous avez la marche à pied, bien pour l'acclimatation si vous partez en Trek mais vue la pollution croissante, c'est peut-être pas le meilleur choix ... et les distances sont souvent un peu longue. Alors vous pouvez prendre le taxi mais vous devrez débourser entre 100 et 250 roupies en fonction de la distance et du lieu où votre taxi vous prend. C'est une bonne option confortable mais pas très pittoresque.

Je vous conseille donc de  tester les tuk-tuk de Kathmandou, un vrai plaisir  !

Ce sont de petits véhicules à 3 roues équipés d'un moteur de deux-temps refroidi à l'eau. On se tasse à l'arrière sur les banquettes latérales et on se tient à la barre centrale. Le chauffeur commande l'engin avec un guidon qui dirige l'unique roue avant. Parfois une boite de vitesse, des plus antiques, permets de passer de 5km/h à 13 ou 14 km/h pour suivre le flux incessant d'un trafic qui ne s'arrete jamais et qui déferle dans un vacarme de klaxons ininterrompu ... c'est l'asie quoi ! si vous n'êtes pas préparé à cela, vous ratez le plus pittoresque !

Il a l'avantage de pouvoir se faufiler dans les embouteillages ou lorsque le flux des voitures commence à rendre la circulation quasi-impossible. Le tuk-tuk doit son nom au bruit que fait le moteur quand il tourne au ralenti. Il ne vous en coutera qu'entre 10 et 25 roupies en fonction du lieu où le tuk-tuk vous prend et vous dépose. A Kathmandou, inutile de négocier les prix, ils sont fixes et vous permettent de vous déplacer un peu partout en ville sans débourser beaucoup d'argent.

Le contact avec la population est aussi la partie la plus intéressante ; on vous demande souvent d'où vous venez, ce que vous faites ... et hop en 5mn de conversation, vous êtes perdu, vous savez plus où vous êtes ! ça fait rire tout les passagers et tout le monde se met à vous aider pour retrouver le chemin de l'hotel providentiel !!

Sinon vous avez, ce qu'ils appellent, les "micro-bus". plus confortables, plus grands, moins polluants, moins exposés en cas d'accidents mais un peu plus chers. Ce sont de petits Van et un gamin hurle souvent à la porte la destination du véhicule. N'hésitez pas à demander au chauffeur car tout est écrit en Népalais et ce n'est parfois pas facile de trouver la bonne direction. Mais on y arrive toujours !!

Enfin, il y a les grands bus. Eh là c'est l'expédition ! ils vous emmenent souvent sur des distances plus longues (Pokara, Baktapur ...) et se frayent un chemin dans la circulation à grands coups de klaxons à vous exploser les tympans ! Les amortisseurs sont souvent inexistant, les pneus généralement (très) lisses, transportent parfois des chèvres ou des passagers sur le toit et file à tombeau ouvert dans les rues ! Là encore les prix sont fixes en fonction du trajet. Le contact avec les népalais n'a pas d'égal, vous apprenez toujours quelque chose de nouveau pendant votre trajet !

A Kathmandou, tout le monde prend la vie du bon côté et le sourire est leur meilleur accueil ! ne vous en privez pas et montez dans ces drôles d'engins dès que vous voulez aller quelque part !

Visitez avec REACHSUMMIT Kathmandou, Baktapur, Pokara et les temples avoisinants dans un périple culturel étonnant.

PARIS : de beaux A380 !!

Par Caroline Letrange :: 26/06/2007 à 17:34 :: Vie quotidienne
Need translation ? get here !

Mon partenaire Qatar au salon aéronautique : l'événement était comme d'habitude à la hauteur de la manifestation et l'A380 a vraiment fait de l'effet !


Le salon existe depuis 1908 et attire toujours autant de monde. Sous un ciel un peu plombé, on a quand même assisté à de belles démonstrations.

Le clou du salon, l'envol de l'A380 ; pas un bruit, l'impression d'aisance dans les airs et une engergure à couper le souffle.

Ce géant des airs peut transporter de 555 à 845 passagers sur un double pont et se déploit sur 73 mètres de long, 79,80 mètres d'envergure et 24,10 mètres de hauteur.

Qatar a acquit cinq A380 ; espérons que prochainement, les clients REACHSUMMIT pourront avoir la chance de grimper dans ce bel avion.



AFRIK : Chasse aux criquets

Par Caroline Letrange :: 26/06/2007 à 18:20 :: Vie quotidienne

Effervescence hier autour du nouveau jouet d'Anita : Un énorme criquet accroché à un bout de ficelle !

Le jeu consite à les traquer dans les hautes herbes, à les attrapper en faisant bien attention de ne pas se faire agripper les doigts par les grosses pointes coupantes situées le long des pattes arrières de l'animal puis de lui attacher une ficelle à l'un des postérieurs. Anita m'apprends, m'explique, me montre mais je comprends mal le Swahili et je peine un peu ...

Anita se balade donc avec son nouveau compagnon accroché à sa jupe et retenu par un bout de ficelle.

Bonne partie de rigolade avec les enfants qui apprennent à la "Mzungu" du village (moi en l'occurrence) comment s'y prendre : il faut bien le dire, malgré leurs efforts, je ne suis pas très douée ... ce qui fait bien rire !

Partez à la découvertes des voies du Kilimandjaro >

NEPAL : On mange quoi today ?

Par Caroline Letrange :: 27/06/2007 à 20:08 :: Vie quotidienne

Question gastronomie au Népal, il y a un mets à ne surtout pas râter : Les Momos !


Si vous passer à côté des Momos, vous êtes obligés de revenir au Népal ! Ce sont des boulettes faites de farine et d'eau et fourées à la viande (boeuf, porc ou poulet) ou aux légumes. Ils sont cuits dans l'huile ou bien cuits à la vapeur partir d'un bouillon fait de viande et de tomates. Un petit rond de pâte d'environ 5 à 6 cm est étalé sur le plan de travail et, à l'aide d'une  fourchette vous garnissez une partie de la pâte. Le Momo est alors refermé en prenant la forme désirée et prêt à être cuit. Les Momos ont différentes formes : au Tibet, ils sont généralement longs et sont servis à la vapeur dans une sauce épicée, au Népal, ils sont traditionnelement ronds et plus souvent frits mais sont aussi généreusement arrosés d'une sauce très relevée.

A chaque coin de rue vous croiserez un vendeur de momos ; Pas besoin de chercher, vous les trouverez les yeux fermés car on reconnait ces minuscules échoppes au bruit des énormes "cuits vapeurs" qui sont installés à l'extérieur et qui donnent sur la rue. Les prix tournent normalement autour de 25 à 70 roupies l'assiette d'une dizaine de momos.

Préférez les petits "boui-boui" du coin de la rue avec quelques tables et un pot d'eau commun pour toute la tablée, les Momo y sont généralement très bons (car destinés au Népalais). Pour se rafraîchir, buvez à même la cruche sans que vos lèvres ne touchent les bords, vous ferez alors très couleur locale !

Pour tous les accros de la fourchette, je ne résiste pas à vous laisser le secret de cette recette unique pour vous essayer à la maison :

Attention, ma maman ne m'ayant pas donné de cours de cuisine, je ne certifie en rien la recette ; venez plutôt les déguster ici !
  • Pour la pâte

3 tasses de farine
1 tasse d'eau
1 pincée de sel

  • Pour le Remplisage

Poulet/dinde/agneau/porc hachés, ne me demandez pas les quantités, je ne saurais dire. Demandez plutôt combien d'invités vous serez et jugez au nombre de gros mangeurs !
1 tasse d'oignon de finement hachés
½ tasse de d'échalotes finement hachés
½ tasse de tomates découpées
1 cuillère à café de pâte d'ail
1 cuillère à café de pâte de gingembre
½ cuillère à café de safran ; on me dit que ce n'est pas obligatoire, mais moi je dis, plus on en mets, meilleur c'est !!
1 cuillère à café de poudre de cumin
1 cuillère à café de coriandre
4 cuillères à soupe de beurre
Sel et poivre, bien sûr

  • On se lance ?
Pour le remplissage mélangez tous les ingrédients ci-dessus et ajustez l'assaisonnement à votre goût. Pour la pâte, mélangez la farine, le sel et l'eau pour obtenir une sorte de pâte à pizza ; vous pouvez laisser reposer une heure environ. Puis étalez la pâte avec le rouleau ou la paume de la main. Avec un bol, découpez dans  la pâte en petites formes sphériques. Remplissez avec le mélange puis refermez en faisant de petits plis sur les bords (ouais pas simple, je sais). Assurez vous de bien fermer la pâte pour garder la viande et toute sa saveur à l'intérieur. Et hop, 10 à 15 minutes de cuisson au dessus d'un bon bouillon.

Vous régalerez vos invités avec une recette simple et typiquement locale !

Préparez quand même un bon boeuf bourguignon maison au cas où ma recette n'aurait pas remplie toutes les exigences de cette préparation !!

Visitez le Népal et découvrez les subtilités culinaires ?
Vite, www.reachsummit.com


NEPAL : Arrivée à Kathmandou

Par Caroline Letrange :: 05/10/2007 à 11:08 :: Vie quotidienne

Je suis de retour à Kathmandou, la capitale du Népal pour cette nouvelle saison de trek qui commence.

REACH SUMMIT vous accueillent à Kathmandou pour tous vos treks et vos ascensions. Tous nos voyages sont personnalisés et adaptés à vos envies.

Découvrez nos itinéraires sur le
site www.reachsummit.com

Départ mouvementé de Londres où les embouteillages de fin de journée vous plombent d'une bonne heure le temps prévu pour arriver à l'aéroport. Le taxi qui veient me chercher est nerveux. Je m'y prends trop tard. Je vais râter mon avion. La tension est à son comble. Le type appui sur le champignon en jurant comme un diable. Pour le relaxer, il me demande de lui chanter "Frère Jacques" en Français !! je tente quelques notes qui ferai palir n'importe quel chanteur du dimanche ... il préfère mettre la radio à plein tube. Zigzag entre les voitures, les vélos, les camions ... je fini par fermer les yeux pour ne pas avoir l'estomac qui se tord dans tous les sens. Pourvu que l'on ne se fasse pas choper par la police !!

Arrivée à temps à l'aéroport après 1 heure et demi de slalom dans la capitale londonienne ; j'ai presque mal au coeur ! arrivée au guichet d'enregisrement,  les tracas continuent. Mon énorme sac "The North Face" est pesé  au dessus de la limite autorisée et mon matériel photo bien trop encombrant pour passer en cabine ... aaahhh, stop. C'est alors la course pour l'enregistrement, le sac que je dois vider, le matos photo à emballer et à voir partir entre les mains de l'agent d'aéroport avec l'angoisse de le voir arriver à Kathmandou en mille morceaux. Tant pis, ce sont les consignes de sécurité, impossible d'y déroger.

Vol Qatar Airways au petits oignons. Je profite des films durant le vol. Une escale à Doha pour les achats de produits de beauté à prix imbattables et hop, retour dans l'avion pour Kathmandou.

L'avion se pose sur la piste de l'aéroport de Tribhuvan. il fait chaud et humide. contraste très marqué avec Londres où il pleuvait des cordes. On vient me chercher pour l'hotel dans Thamel. Kathmandou n'a pas changé. Toujours cette circulation qui vous fait tourner la tête, cette pollution qui vous arrache les narines les premiers jours, cette gentillesse des Népalais qui vous rend plus humble et cette vie tourbillonnante qui semble ne jamais s'arrêter.

Le soir même je file dans mon bar préféré où j'y retrouve, sans rendez-vous aucun, des amis alpinistes qui reviennent du Cho Oyu avec des clients.



Cette année à été un peu difficile car le vent puissant et les chutes de neige ont rendus l'ascension difficile. Pénible. Ils ont tous au moins 5/6 bières dans le nez mais l'ambiance est extrêmement euphorique. Accolades de rigeur. Nouvelles bières Everest servies pour fêter mon arrivée. Histoires de montagnes hurlée au milieu d'une musique techno à vous arracher les tympans. Une bonne soirée quoi.

Pour cette première soirée au Népal, direction le lit à 4 heures du matin. C'est kathmandou !!

NEPAL : Respirer à Kathmandou

Par Caroline Letrange :: 16/10/2007 à 15:09 :: Vie quotidienne

Kathmanou, ville antique à l'architecture rafinnée et diverse, souffre d'une pollution toujours croissante.



REACH SUMMIT vous fait découvrir  la vallée de Kathmandou.
Découvrez notre site web et nos voyages au Népal et en Afrique

La vallée de Kathmandou et ses principaux sites, Kathmandou - Patan - Baktapur, ont une longue histoire architecturale née des influences venues de l'Inde et du Tibet complété par l'art local (Newar essentiellement dans la vallée de kathmandou). Les plus beaus sites mettent en valeur des temples bouddhistes et Hindou d'une très grande richesse et datant, pour certains du 17eme siècle.

Toutefois, les tremblements de terre à répétition et la pollution croissante mettent en danger ces joyaux architecturaux qui font l'histoire du Népal et dont certains sont classés au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. La situation géographique de Kathmandou accentue également les effets de cette pollution croissante. La ville s'étend dans une vallée coincées entre les chaines de montagnes de l'Himalaya. Par temps clair et tôt le matin la vue de la ville à partir du site de Swayanbunath (Monkey Temple) situé sur les hauteurs de la ville est magnifique. Toutefois, très vite, la pollution aérienne se fait sentir. Cette pollution croissante est essentiellement due à l'accroissement des véhicules qui sillonent les rues de la ville ainsi que les gaz émis par les petites usines aux contours de  la ville. Dès le milieu de journée, la pollution est véritablement perceptible et souvent difficilement supportable.



Depuis le début de la saison de trek, les rues de kathmandou sont régulièrement fermées aux taxis et véhicules laissant place libre pour les Rickshaws et les vendeurs locaux. Bonne initiative qui laisse les étroites rues de Thamel un peu plus libres mais surtout moins bruyantes car le klaxon à répétition fait concurrence à la musique locale.




!!! ACHETEZ LE TSHIRT REACH SUMMIT !!!!

Par Caroline Letrange :: 11/11/2007 à 8:04 :: Vie quotidienne
Reach Summit ouvre sa communication à tous les accros du message imprimé !

Je suis heureuse de vous proposer notre nouveau TSHIRT imprimé avec notre logo. Vous pouvez le commander au prix très abordable de : 15 € grâce à un paiment sécurisé PAYPAL !

 En Français : Achetez le Tshirt directement sur notre site internet

In English : Purchase our Tshirt directly on our website



Le logo initial a été repris puis modifié pour faire apparaitre l'alpiniste en grande taille. Le Nom REACH SUMMIT s'inscrit sur le côté avec l'adresse du site web. Les impressions sont en blancs sur Tshirts de couleurs.



La couleur disponible est un très beau vert foncé et nous prévoyons d'imprimer nos tshirts en rouge carmin (foncé) ; un délai supplémentaire est à prévoir pour la livraison du tshirt en rouge.

Les Tshirts sont taillées pour les femmes et les hommes (coupes différentes) et les tailles disponibles sont 10 / 12 /14 (XS / S / M) pour les femmes et M et L pour les hommes. Le tshirt taille grand et le M est la taille la plus standard.

Nous avons choisi des Tshirts de grande qualité au grammage élevé pour vous apporter le meilleur en terme de qualité. Le procédé d'impression choisi est également de haute qualité et ne s'altère pas aux premiers lavages.

Les délais de livraison sont généralement de 15 / 20 jours en fonction de votre pays de destination. Les frais de livraison sont de 5 euros.

Merci de nous aider à communiquer sur nos voyages.
Au plaisir de vous faire partager ma passion des voyages et des ascensions en montagnes !


NEPAL : La nouvelle république

Par Caroline Letrange :: 01/08/2008 à 19:21 :: Vie quotidienne
-------------------------------------------------------
Le site des voyages d'exception :
www.reachsummit.com
-------------------------------------------------------

Départ de Londres pour Kathmandu avec une escale à Doha. Vol avec Qatar Airways, partenaire de Reach Summit, pour un vol d'environ 2 fois 6 heures. L'aéroport de Doha s'est agrandi et accueille désormais les passagers en transit dans un tout nouveau site. Lounge, Business center, aire de jeux pour les enfants et restaurant sont ouverts pour une attente dans un cadre magnifique.

Kathmandu en cette saison vous attends sous la pluie et des températures un peu étouffantes. Il fait envrion 27° / 30° C dans la journée et la pluie s'invite vers les 4 heures de l'après-midi. C'est encore la saison des pluies et la période de la mousson. Malgré tout, l''effervescence est toujours au rendez-vous. Petites échoppes, restaurants et bars attendent le trekkeur avec impatiences pour faire marcher les affaires. Nouveauté cette année, le pays est désormais une République. La révolution de 2006, la nouvelle constitution de 2007 et la récente élection du nouveau président, le Dr Ram Baran Yadav, font partie des changements majeurs que connait le pays après plus de 10 ans de guerre avec les Maoistes.   

Malgré tout, dans la vie de tous les jours, peu de changements. Le visa a légèrement augmenté passant de 30$ à 40$ pour un séjour de 30 jours. Le rationnement d'essence du à l'augmentation du prix du pétrole fait varier le prix de la course en taxi. Rien de commun. Pas de chamboulements majeurs donc.

Les parcours de treks connaissent une affluence particulière cette année. La fermeture du Tibet durant plusieurs mois y est peu être pour quelque chose. La saison commence généralement à la mi-septembre mais les rues de Thamel sont déjà remplies de touristes. Septembre promet d'être animé !

Retrouvez nos voyages sur notre site internet >

Copyright © REACHSUMMIT - Blog créé avec ZeBlog